Orgelbau Kuhn
 
 
 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2015

Restauration

Orgue construit par:
Heinrich Aman, 1807

Sommiers: sommiers à coulisses
Traction: mécanique
Tirage des jeux: mécanique

Inauguration: 28.11.2015

Harmonisation: Gunter Böhme






© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf/Schweiz



numéro du portrait 801630
www.orgelbau.ch/opf=801630

Ebnat-Kappel I/6
Suisse, Saint-Gall
Ackerhus

Orgue domestique de Toggenburg

La manufacture d'orgues domestiques de Toggenburg a connu ses heures de gloire dans les années 1750 à 1830. Wendelin Looser (1720-1790), son fils Joseph Looser (1749-1822), Hans Melchior Grob (1754-1832), ainsi que Heinrich Aman (1763-1836) de Wildhaus et Ulrich Ammann (1766-1842) d'Alt St. Johann en ont été les principaux facteurs d'orgues.

Une inscription sur la laye de l'orgue confirme l'identité de son constructeur:

Heinrich Aman orgelmacher Heinrich Aman facteur d'orgues
in der gemeind Wildhaus dans la commune de Wildhaus
im Togenburg, den 29. Juli 1807 à Togenburg, le 29 juillet 1807

Fait réjouissant, le positif se trouve dans son état d'origine. Il possède par conséquent une grande valeur historique et celle-ci est encore augmentée par le fait qu'il s'agisse de l'un des rares instruments de Heinrich Aman qui aient été conservés.

Lors de notre restauration, nous avons limité autant que possible toutes les interventions. Bien que l'instrument soit installé au musée «Ackerhus» de la Fondation Albert Edelmann, l'objectif était évidemment de parvenir à une jouabilité impeccable.

Pour ce faire, les priorités étaient la remise en état minutieuse des tuyaux en métal, la restauration du sommier et le remaniement de la mécanique foulante dont l'orgue était doté. La restauration complexe du sommier s'est avérée, comme nous nous y attendions, assez difficile. Il a fallu boucher de nombreuses fissures à l'aide de copeaux et les chapes gravées des tuyaux de façade ont dû être en partie garnies de métal. Ce n'est que de cette manière qu'il était possible d'obtenir un dispositif solide d'alimentation en vent des tuyaux.

Malheureusement, lors de la restauration des tuyaux, qui possédaient encore pour la plupart leurs extrémités d'origine, le tempérament s'est révélé être polyvalent. Le tempérament inégal de Vallotti, que nous avons désormais adopté, s'est avéré être le plus proche.

Au niveau technique, grâce à la matière conservée et aux constats clairs qui avaient été faits sur l'instrument, l'orgue a pu être restauré, reconstruit et ramené à son état d'origine vérifiable. Ceci est valable pour les matériaux des tuyaux, ainsi que, sur le fond, au niveau sonore, mais les interventions subies par l'orgue en plus de 200 d'histoire ne sont bien sûr plus toutes parfaitement évidentes. Les hauteurs de bouches et les biseaux sont restés inchangés, ainsi que le diapason de l'orgue (la = 420 Hz à 25° Celsius).


Traduction: RS 2016
 
 
   
 © Manufacture d'orgues Kuhn SA   Mise à jour 30.06.2017    info©orgelbau.ch