Orgelbau Kuhn
 
 
 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2016

Restauration

Orgue construit par:
Nikolaus Rummel d. Ä., 1746

Sommiers: sommiers à coulisses
Traction: mécanique
Tirage des jeux: mécanique


Harmonisation: Gunter Böhme



Renvois:
orgue principal





© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf/Schweiz



numéro du portrait 801660
www.orgelbau.ch/opf=801660

Wilhering I/P/8
Autriche, Haute Autriche
Zisterzienserstift, Chororgel

L'orgue de choeur de la collégiale de Wilhering

Après le catastrophique incendie de 1733, qui entraîna la destruction de l'église et d'une grande partie des bâtiments du monastère d'origine, on construisit l'abbaye qui existe encore aujourd'hui. L'unité architecturale du somptueux intérieur rococo de l'église abbatiale, qui intègre les buffets de l'orgue principal et de l'orgue de choeur dans l'ensemble, présente un foisonnement et une richesse de couleurs sans doute difficilement surpassables.

Après la construction en 1741 de l'orgue principal, vraisemblablement par Johann Ignatius Egedacher, ce fut le tour de l'orgue de choeur en 1746. Il fut construit par Nikolaus Rummel senior (1708-1794). Celui-ci avait quitté Rothenburg ob der Tauber pour venir s'installer à Linz. Les étapes de son voyage ne sont pas connues à ce jour. On suppose la présence de Rummel notamment à l'atelier de Franz Anton Richter (1688-1765) à Brünn. Le buffet de son orgue construit pour l'église paroissiale de St. Peter in der Au (aujourd'hui installé dans l'église paroissiale de St. Georg de Pürgg) présente des similitudes avec ceux de l'atelier de Brünn.

L'orgue de choeur a été conçu pour faire pendant à la chaire. Son buffet galbé, richement orné, a été construit par des stucateurs d'Augsbourg, comme la chaire. La forme particulière des orgues conçus comme pendants symétriques d'une chaire se retrouve également dans d'autres églises cisterciennes, comme par ex. la collégiale de l'abbaye de Zwettl.

Notre restauration se devait de respecter cet état donné de l'évolution de l'orgue. Ainsi avons-nous révisé l'instrument dans sa totalité. Le sommier a été partiellement rempli de colle puis vidé à l'atelier afin que son étanchéité soit assurée et il a été doté à nouveau de boursettes en peau et de porte-vent en plomb. Tous les élé-ments usés ou endommagés par des vermoulures et ne fonctionnant donc plus ont été remplacés dans le cadre de la restauration.

Une question s'est posée, lors de notre restauration, au sujet du jeu Alba 8 ', considéré comme n'étant pas d'origine et supprimé pour cette raison dans les années 1951-53.

Grâce à notre état des lieux de la tuyauterie et à la documentation sur tous les marquages, nous avons pu établir que l'inscription à l'encre de Chine sur le pont de ce jeu était de la même écriture que sur tous les tuyaux d'origine, confirmant la qualité d'auteur de Rummel. C'est Rummel lui-même qui avait mis en place ce jeu en bois à la place de tuyaux en métal qui s'y trouvaient auparavant, lors de travaux réalisés sur l'orgue en 1771 et attestés par les pièces du dossier. Nous avons pu reconstituer ce jeu particulier d'après d'anciennes descriptions et d'après l'évaluation de l'espace disponible sur le sommier.

Nous sommes particulièrement heureux lorsqu'un élément retrouve ainsi immédiatement sa place dans le quotidien d'une église: nous avons pu constater par nous-mêmes que le jeu Alba était utilisé et tout à fait adapté pour accompagner les prières quotidiennes récitées en choeur.

Traduction: RS 2017
 
 
   
 © Manufacture d'orgues Kuhn SA   Mise à jour 01.06.2017    info©orgelbau.ch