Orgelbau Kuhn
 
 
 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2011

Restauration

Orgue construit par:
Franz Joseph Otter, 1794

Sommiers: sommiers à coulisses
Traction: mécanique
Tirage des jeux: mécanique

Inauguration: 29.01.2012

Expert: Rudolf Bruhin
Harmonisation: Gunter Böhme



Bibliographie:
Archäologie und Denkmalpflege im Kanton Solothurn, 17 2012


Links, downloads:
Galerie de photos
Flyer (0.5 MB, en allemand)
Plaquette pour l'inauguration (0.7 MB, en allemand)
Archäologie und Denkmalpflege Solothurn (en allemand)







© photos Denkmalpflege des Kantons Solothurn



numéro du portrait 801550
www.orgelbau.ch/opf=801550

Solothurn II/P/22
Suisse, Soleure
Jesuitenkirche

composition (download)

Une restauration dans l'esprit du temps

La restauration de cet orgue Otter datant de 1794 reflète très bien, dans son concept même, les évolutions de ces dernières décennies dans le domaine de la restauration d'orgues.

Avant le début de notre travail, le Dr. François Seydoux a effectué des recherches minutieuses sur l'histoire de l'instrument. Malheureusement, le contrat original signé par Franz Joseph Otter n'a pas été retrouvé. Il est cependant ressorti des différents documents qu'au cours de son histoire, l'orgue avait subi diverses modifications de plus ou moins grande importance. Après une étude plus précise des proportions de l'instrument, nous avons même pu partir du principe que le constructeur lui-même avait dû procéder à des adaptations au niveau du buffet.

La dernière grande restauration de l'orgue remontait à 1952. Naturellement, depuis, les conceptions ont changé en matière de restauration d'orgues. A l'époque, l'amélioration de la qualité de la traction, le passage à des proportions standard pour la console et l'utilisation d'un pédalier intercalé étaient considérés comme des mesures indispensables. Pour les mettre en oeuvre, il avait été nécessaire de reconstruire en grande partie la traction et par conséquent de couper la façade du buffet. La transmission et la production du vent avaient été reconsidérées et les sommiers avaient ainsi été dotés de nouvelles layes en panneaux lattés avec des soufflets à charge flottante.

Sur le plan sonore, le jeu Soncional 8 ' du positif de dos avait été remplacé par une Sifflöte 1 ' et un nouveau Crummhorn 8 ' avait été construit. A la pédale, les tuyaux ouverts en bois de la Viol 8 ' avaient été transformés en un Gedackt 8 ' et les résonateurs en bois de la Bombarde 16 ' avaient été remplacés par des résonateurs en métal.

On considère volontiers une telle restauration comme «typique des années 50»; les décennies suivantes, conformément à la «pensée moderne», on a bien sûr trouvé (et on trouve toujours) les modifications de ce type regrettables. Si l'orgue avait fait l'objet d'une nouvelle restauration il y a 10 ou 20 ans, il est certain que toutes les réalisations des années 1950 auraient été victimes de la «pensée moderne»; tout aurait été reconstruit «correctement» et ce serait à nouveau un enfant de son temps qui se trouverait devant nous aujourd'hui.

Compte tenu de ces considérations, nous devions nous demander avant le début de notre restauration ce qui était objectivement insuffisant dans les modifications apportées dans les années 50. Globalement, le facteur d'orgues de l'époque avait très bien restauré la tuyauterie et l'orgue possédait, en dépit de défaillances techniques, de grandes qualités sonores toujours perceptibles. Il fallait donc porter un nouveau jugement sur tous les éléments de construction et sur toutes les réalisations datant de 1952.

Nous sommes arrivés à la conclusion que nous pouvions conserver certaines de ces réalisations parce qu'elles étaient de bonne qualité et ne portaient pas atteinte aux parties historiques de l'orgue. D'autres modifications, en revanche, devaient être objectivement considérées comme des faiblesses. Par exemple, la pose de la Sifflöte 1 ' à partir du 1er do: cela a entraîné des répercussions négatives sur la disposition des tuyaux d'autres jeux Otter du positif de dos. Ce défaut ainsi que d'autres défaillances nous ont convaincus de ne pas conserver dans son intégralité l'état de construction de 1952.

L'objectif était bien sûr aussi d'obtenir un excellent résultat technique et sonore et que l'orgue soit en état de marche pour le long terme. Pour toutes les personnes impliquées, concilier ces deux exigences s'est avéré être un travail très intéressant, mais parfois aussi un exercice délicat.

Les sommiers possèdent à nouveau des layes en bois massif (sans soufflets à charge flottante) et un nouveau soufflet cunéiforme a été disposé derrière l'orgue. L'ancien accouplement des claviers à tiroir Otter a été remis en fonction et les proportions du buffet ont été rétablies. Les éléments de la traction de 1952 ont été en partie conservés.

La tuyauterie a été laissée dans la situation de 1952, seuls certains nouveaux tuyaux en bois ont été reconstruits avec les mensurations établies comme correctes, ainsi que le jeu Salicional 8 ' (à partir du 3ème do) du positif de dos. Les tuyaux du Gedackt 8 ' à la pédale ont été manchonnés. Il s'agit des anciens tuyaux d'Otter dans les mensurations normales d'une Octavbass 8 '.

Quant à la réutilisation du Crummhorn 8 ', une décision définitive ne sera prise qu'après plusieurs mois de fonctionnement de l'orgue restauré.

Dans quelques années, cette approche d'une nouvelle restauration sera bien sûr considérée comme «typique» du début du XXIème siècle. Elle sera peut-être associée à des qualificatifs positifs tels que «prudente, précautionneuse, respectueuse» ou à des qualificatifs négatifs tels que «peu courageuse, incertaine, discrétionnaire». Ce n'est pas à nous et ce n'est pas l'heure d'en décider.

Indépendamment de l'esprit du temps et de ses évolutions, nous pensons avoir emprunté à travers l'approche décrite ci-dessus «un chemin entre les chemins». Ce ne sont pas des mots-clés comme «restaurer sans compromis» ou «maintenir l'état de construction existant» qui nous guident lors de nos missions de restauration, mais notre jugement individuel d'un instrument particulier et de son histoire.


Traduction: RS 2011
 
 
   
 © Manufacture d'orgues Kuhn SA   Mise à jour 23.08.2016    info©orgelbau.ch