Orgelbau Kuhn
 
 
 

Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA, 1997

Facture historisante

Sommiers: sommiers à coulisses
Traction: mécanique
Tirage des jeux: mécanique

Inauguration: 09.11.1997

Expert: François Seydoux, Rudolf Bruhin
Design buffet: Uwe Schacht
Harmonisation: Rudolf Aebischer



Renvois:
Orgue à Winterthour, Stadtkirche

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf



numéro du portrait 113750
www.orgelbau.ch/opf=113750

Charmey II/P/26
Suisse, Fribourg
Eglise St-Laurent

L'église St-Laurent de Charmey a eu son premier orgue pour Pâques 1845. Il s'agissait alors d'un instrument terminé qu'avait proposé le facteur d'orgues Moritz Mooser de Fribourg, un fils du célèbre Aloys Mooser. A cette époque, personne ne se doutait en réalité de la «noblesse» représentée par son buffet et sa façade!

Avec le temps cet orgue a été à deux reprises modifié et agrandi: en 1898 par Jean Ratzmann, en 1907 par Henri Wolf-Giusto. Finalement, il a été remplacé par un orgue neuf de la maison Kuhn (II/26) entre 1946 et 47. Le buffet et une partie de la tuyauterie avaient été réutilisés.

Suite à la rénovation de l'église en 1986, on a abordé le problème du renouvellement de l'orgue et il aura fallu une dizaine d'années d'attente pour trouver une solution.

Il serait ici trop long de présenter chronologiquement toutes les étapes délicates traversées durant cette période. Une brochure éditée pour l'inauguration du 9 novembre 1997 retrace ce parcours. Nous devons dire cependant, en résumé, que les infatigables recherches de François Seydoux donnaient ceci:

a) Pour le buffet de l'orgue, Mooser en 1844 avait repris un Positif séparé provenant du monastère de Salem, buffet qui avait été placé dans la Stadtkirche de Wintertour en 1809 et qui avait été supprimé par son père, Aloys Mooser, en 1836.

b) Les claires-voies qui faisaient partie de ce buffet avaient été réalisées par Joseph Anton Feuchtmayer (1710-1770).

c) Sur les biseaux de quatre tuyaux de façade appartenant au Salicional 8', existent des inscriptions originales datant de 1768 et provenant de Karl Joseph Riepp (1710-1775) et de son collaborateur, Louis Weber. L'orgue de Notre-Dame de Salem avait été construit entre 1766 et 1778.

Vu la grandeur de l'église de Charmey, il fallait trouver une solution permettant la meilleure intégration possible des éléments historiques provenant de Riepp et Mooser et s'adapter au lieu: l'idée de réduire l'orgue à un Positif original n'aurait pas été défendable esthétiquement et musicalement. La Paroisse et les Monuments Historiques ont finalement admis la solution suivante: la partie centrale du buffet, avec ses cinq divisions, sera une reconstitution exacte de l'ancien Positif séparé, ce buffet sera agrandi et flanqué de deux grandes tourelles, son soubassement sera refait à neuf.
 
 
   
 © Manufacture d'orgues Kuhn SA   Mise à jour 29.01.2018    info©orgelbau.ch