Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA, 1979

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
électrique
Inauguration
20.05.1979
Expert
Siegfried Hildenbrand
Design buffet
Georg Weismann / Kurt Lifart
Harmonisation
Eduard Müller

Composition


www.orgelbau.ch/opf=112480

St. Gallen

III/P/45

Suisse, Saint-Gall
Ref. Kirche St. Laurenzen, Hauptorgel

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA, 1979

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
électrique
Inauguration
20.05.1979
Expert
Siegfried Hildenbrand
Design buffet
Georg Weismann / Kurt Lifart
Harmonisation
Eduard Müller

La remise en valeur du néogothique

La restauration de l'église St-Laurent aura marqué un tournant pour la conservation du patrimoine en Suisse. Les créations néogothiques qui avaient provoqué sourires et dérision sont devenues au contraire des oeuvres valables et reconnues, estimées, dignes de protection par les Monuments Historiques. Le fervent défenseur de ce changement idéologique, un converti absolu, Albert Knoepfli, aura principalement inspiré ce retour. A l'occasion de la rénovation intérieure et extérieure de l'église, il n'a alors pas été question d'éliminer les remaniements apportés par le néogothique pour de nouveau retrouver et faire ressortir «l'ancien» gothique de l'édifice. Il a fallu laisser l'apport des deux époques se côtoyer et par conséquent, le style néogothique pouvant s'affirmer, l'aménagement intérieur de l'église pouvait s'en imprégner. Le nouvel orgue prévu a donc pu reprendre place sur la tribune est, avec son buffet néogothique datant de 1856, qui d'une manière ou d'une autre devait être réutilisé.

Déjà l'orgue baroque (II/P/27) de Johann Jakob Bommer datant de 1762, le premier existant suite à la Réforme, tenait compte du grand vitrail central situé à l'est de l'édifice; les grandes tourelles des basses étaient situées latéralement et seul le Positif séparé, placé dans l'axe, masquait les bordures inférieures du vitrail. Pour le nouvel orgue de 1856, l'architecte Johann Christoph Kunkler avait prévu un buffet néogothique, et le temps aidant, renonçait à un Positif séparé. Les grandes tourelles des basses restèrent à droite et gauche du vitrail, jointes par une tuyauterie de 49 chanoines. Il s'agissait d'un orgue mécanique muni de sommiers à cônes (III/P/36).

Entre les années 1908 et 1909, la manufacture Goll de Lucerne fit d'importantes transformations sur cet instrument, pour aboutir finalement à ce qu'il faut considérer comme un orgue neuf (IV/P/51), avec réutilisation du buffet et d'un bon nombre des anciens jeux. L'orgue à ce moment hérita d'une traction tubulaire avec sommiers à membranes. Mis à part quelques retouches faites dans les années 1940, il est resté intègre jusqu'à son démontage en 1975.

Pour la reconstruction d'un orgue neuf, suite à la restauration intérieure de l'église, il a fallu mettre à l'étude différents projets. Finalement celui qui a été réalisé et approuvé par tous comporte une composition de (III/P/45), est muni de sommiers mécaniques à gravures, avec la disposition suivante:

- Pour les buffets du Grand-Orgue et de la Pédale, les deux éléments latéraux néogothiques furent réutilisés et restaurés, avec une répartition en côté do et do #, Grand-Orgue à l'avant, Pédale à l'arrière.

- Un Positif séparé fut refait à la «Bommer», compte tenu de l'orientation stylistique qui s'orientait vers le langage néogothique des deux buffets principaux. Son ornementation a été fidèlement copiée sur celle donnée par ce style, considéré il y a encore peu de temps comme fadaise.

- Le grand Récit romantique a été placé dans le soubassement, sous la tribune. Pour sa bonne diffusion sonore, des claires-voies en croisillons ont remplacés des panneaux frontaux, en bois plein, existant auparavant.

- La console séparée a été placée au centre, à proximité du Positif de dos. Sur ce point, on a renoncé à reprendre le principe néogothique avec sa bonne et due forme.

Friedrich Jakob, 2006

Traduction: Paul Cartier


Documentation:

Hansjörg Gerig: Die Orgeln der Kirche St. Laurenzen in St.Gallen 1979