Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2013

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
électrique
Inauguration
07.10.2013
Expert
Prof. David Titterington
Design buffet
Claude Lardon
Harmonisation
Gunter Böhme


www.orgelbau.ch/opf=114480

London

III/P/42

Grande-Bretagne, Greater London
Royal Academy of Music (RAM), Duke's Hall

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2013

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
électrique
Inauguration
07.10.2013
Expert
Prof. David Titterington
Design buffet
Claude Lardon
Harmonisation
Gunter Böhme

A la demande de Sa Majesté la Reine

La Royal Academy of Music (RAM) de Londres est l'une des écoles de musique les plus prestigieuses au monde, elle accueille des étudiants de plus de cinquante pays. Depuis sa fondation en 1822, la RAM a formé un grand nombre de musiciennes et de musiciens célèbres.

Le nouvel orgue Kuhn se trouve dans le Duke's Hall, une salle de concerts de 450 places qui constitue le centre de la Royal Academy of Music. Nous sommes très heureux que cette commande exigeante nous ait été confiée. Nous prenons cela comme la reconnaissance de la qualité exceptionnelle de nos instruments. En même temps, être constamment à la hauteur des impératifs de qualité les plus élevés est toujours un défi passionnant.

Le design de la façade de l'orgue est, dans le fond, tout à fait dans la tradition française, qui est néanmoins réinterprétée ici de manière moderne. La façade est constituée de sept tourelles imposantes qui sont reliées à des plates-faces intermédiaires décalées en arrière. Le buffet en érable, les tuyaux de façade en étain, les fines claires-voies en acier inoxydable ainsi que les barres horizontales coloré donnent à l'instrument une élégance qui s'intègre de façon convaincante dans la salle.

La fonction multiple du deuxième clavier (solo) constitue la base du concept sonore. D'une part, cette division est munie, comme un clavier français de bombarde, d'anches fortes et d'un cornet, et sert de clavier solo proprement dit. D'autre part, elle dispose en plus des registres d'un positif et peut donc aussi être utilisée dans cette fonction. Par eilleurs, le solo est un complément aux deux autres claviers. Avec sa boîte expressive et les accouplements, le deuxième clavier peut par exemple être utilisé comme partenaire ou comme pendant du grand récit expressif.

Ce concept sonore confère au nouvel orgue, en dépit d'un nombre de jeux relativement modeste, des timbres bien différenciés et une gamme dynamique immense qui convient particulièrement bien pour l'interprétation de la musique du XIXème et du XXème siècles.

Traduction: RS 2013