Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA, 1960

Restauration

Orgue construit par
Andreas Putz, 1634
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
Pfingsten 1960
Expert
Egon Krauss
Harmonisation
H.-J. Schacht / Paul Beurtin (Zungen)

Composition


www.orgelbau.ch/opf=800150

Schlägl

II/P/22

Autriche, Haute Autriche
Stiftskirche

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA, 1960

Restauration

Orgue construit par
Andreas Putz, 1634
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
Pfingsten 1960
Expert
Egon Krauss
Harmonisation
H.-J. Schacht / Paul Beurtin (Zungen)

Le grand orgue de l'église collégiale de Schlägl a été construit par l'habile organier de Passau Andreas Putz en 1634. Il s'agit de l'oeuvre la mieux conservée de ce maître, dont nous savons qu'il a construit entre autres le magnifique orgue de Lienz ainsi que les importantes oeuvres d'Innichen et de Brixen. L'orgue de Schlägl a maintenant 326 ans et c'est le plus vieil orgue de Haute-Autriche. Il fait partie, avec le «Festorgel» (l'orgue de cérémonie) de Klosterneuburg (1555/1642) et l'orgue de la Hofkirche d'Innsbruck (1561), des trois orgues les plus célèbres d'Autriche datant de l'apogée de la facture d'orgues dans les pays alpins, au XVIième et XVIIième siècles.

L'orgue de Schlägl a été endommagé par un grand incendie en 1702. L'organier Christoph Egedacher l'a relevé en 1708. À cette occasion, l'orgue a été un peu modifié et accordé au ton d'église. Josef Breinbauer a effectué des modifications plus drastiques en 1853. Enfin, en 1904, une division correspondant au goût romantique de l'époque a été ajoutée par le facteur d'orgues Lachmayr de Linz et des changements ont été opérés dans la composition.

Lors de la restauration de l'instrument, effectuée selon des critères d'entretien des monuments historiques, les modifications et les adjonctions ont été respectivement annulées et enlevées. On a reconstitué la forme originale de 1634, qui était très perceptible. Cette reconstitution concerne notamment la composition originale des importants jeux composés Mixtures et Zimbel ainsi que la reconstruction des jeux d'anches perdus. Le mécanisme et la console, qui n'étaient pas d'origine puisque remplacée par Breinbauer, étaient peu pratiques et usés. Ils ont été remplacés par un nouveau mécanisme et une nouvelle console qui permettent de profiter de la qualité sonore au maximum grâce à la sensibilité de l'attaque des tuyaux harmonisés à plein vent. Alors que le grand orgue et la pédale possèdent encore les sommiers à coulisses d'Andreas Putz et sont donc munis d'une octave courte et d'une étendue respective de 45 et de 19 notes, le sommier à coulisses du positif, construit par Egedacher, était complètement vermoulu et a dû être remplacé. Il a ainsi été possible de munir le positif d'une étendue de 49 notes en ajoutant les quatre semitons de l'octave grave.

Concernant le buffet richement orné de l'orgue, construit par Georg Obermayr de Passau, l'état original a été rétabli par le conservateur Josef Watzinger de Salzburg. Cet orgue a pour particularité d'avoir deux façades: comme l'instrument est situé á la balustrade, à une distance considérable du mur arrière de l'église, il n'est pas seulement muni d'une façade antérieure composée de la Montre mais aussi d'une façade arrière composée des tuyaux du jeu Octave 8 ' de la pédale.

E.K.

Source: brochure de l'inauguration, 1960

Traduction 2008: RS


Composition


www.orgelbau.ch/opf=800150