Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2008

Restauration

Orgue construit par
Johann Michael Bittner, 1870
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
22.06.2008
Expert
Nikolaus Könner, Martin Bernreuther
Harmonisation
Thierry Pécaut

Composition


www.orgelbau.ch/opf=801430

Gungolding

I/P/7

Allemagne, Bavière
Pfarrkirche Walting

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2008

Restauration

Orgue construit par
Johann Michael Bittner, 1870
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
22.06.2008
Expert
Nikolaus Könner, Martin Bernreuther
Harmonisation
Thierry Pécaut

On peut considérer un orgue d'église de village avec un clavier et 7 jeux datant de 1870 comme musicalement limité, insignifiant et non digne d'être préservé. Il est donc bien compréhensible qu'un nouvel instrument plus large et qui devrait absolument avoir deux claviers soit en tête des désirs d'une paroisse possédant un orgue aussi vieux.

Lors de notre première visite à Gungolding, qui s'est produite plutôt par hasard, nous avons nous aussi été confronté à cette opinion. Il existait sûrement un espoir que le facteur d'orgues porte le même jugement sur la situation. L'analyse du petit orgue de Bittner a cependant révélé un instrument à sommiers à coulisses de conception très simple sur le plan technique et parfaitement conservé, mise à part la façade. Nous nous sommes prononcés pour la préservation de cet orgue et contre la construction d'un nouvel instrument, comme l'ont fait aussi les représentants de la conservation des monuments historiques.

Dans les années 1980, l'orgue a déjà été restauré une fois. Maintes modifications plutôt malheureuses ont été réalisées. Par exemple, tous les tuyaux en bois ont été poncés mécaniquement et la soufflerie dans les combles a été abandonnée. À la place, on a monté un ventilateur électrique et un soufflet à charge flottante dans le soubassement. Tout l'orgue a été déplacé en arrière, directement devant le mur. Suite à ces mesures, la tuyauterie, le sommier de pédale et toutes les transmissions sont devenus inaccessibles. Le travail d'entretien ne pouvait donc pas être effectué. En conséquence, l'orgue s'est détérioré.

Une nouvelle restauration complète, qui est souvent demandée dans un tel cas, ne nous semblait pas être judicieuse ici. L'abrasion des tuyaux en bois devait être considérée comme irréversible. Les travaux réalisés sur les sommiers et la tuyauterie en métal ont évidemment mené à une bonne sécurité de fonctionnement, même si l'on effectuerait certains détails différemment aujourd'hui. Savoir que chaque restauration intervient sur le matériel historique de l'orgue doit inciter à la prudence, notamment dans de tels cas. Enfin, nous ne pouvons pas restaurer nos instruments historiques tous les 25 ans en fonction des connaissances les plus récentes. Selon nous, tant qu'un orgue fonctionne bien, on peut remettre la prochaine «grande restauration» à la génération suivante.

Ainsi, une remise en état approfondie de l'orgue a été décidée, ainsi que le déplacement vers l'emplacement original et la restauration des deux vieux soufflets cunéiformes dans les combles. August Bittner, un descendant direct de la famille des facteurs d'orgues, a eu l'amabilité de mettre à notre disposition les documents sur les tuyaux de façade originaux. Ces 23 tuyaux des jeux Principal 8 ' et Octav 4 ' ont été reproduits.

L'orgue se trouve maintenant dans un bon état technique, de sorte que ses qualités sonores sont de nouveau tout à fait mises en valeur. De façon peut-être un peu austère et rustique, mais qui s'accorde merveilleusement bien avec l'environnement, à notre avis. Ainsi s'est-il avéré qu'un «orgue simple et insignifiant, ayant seulement 7 jeux» pouvait aussi, après avoir été restauré avec amour et professionnalisme, remplir ses fonctions dans une petite paroisse comme Gungolding, à la grande joie des organistes et de la paroisse! Et la dépense a quand même été modeste par rapport à ce qu'aurait coûté la construction d'un nouvel instrument à deux claviers.

Traduction: RS 2008


Composition


www.orgelbau.ch/opf=801430