Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2008

Restauration

Orgue construit par
Anton Behmann, Schwarzach, 1892
Sommiers
sommiers à cases
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
18.10.2008
Expert
Reinhard Jaud
Harmonisation
Thierry Pécaut


www.orgelbau.ch/opf=801440

Mieming

II/P/17

Autriche, Tyrol
Kath. Pfarrkirche Untermieming

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2008

Restauration

Orgue construit par
Anton Behmann, Schwarzach, 1892
Sommiers
sommiers à cases
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
18.10.2008
Expert
Reinhard Jaud
Harmonisation
Thierry Pécaut

Tout vient à point ...

La première fois que l'orgue d'Untermieming (Autriche) a été mentionné chez l'entreprise Kuhn remonte à une conversation téléphonique du 1er février 1988. La note indiquait: «offre pour la restauration de l'orgue souhaitée, pas de date précise, doit être effectuée à l'occasion». Il faut parfois patienter avant qu'une occasion se présente. En février 1993, une occasion nous a semblé se présenter: nous avons reçu une nouvelle demande d'Untermieming. Celle-ci nous demandait ce que les travaux coûteraient à présent et quand nous pourrions les effectuer. Après avoir donné les renseignements, nous avons dû attendre encore 12 ans avant de recevoir des nouvelles d'Untermieming. Le projet de l'orgue d'Untermieming a été mis en marche à partir d'avril 2005 et en septembre 2007, un contrat d'entreprise a été conclu. Le retard pris dans la restauration d'une église à l'est du Tyrol nous a permis d'effectuer les travaux dès 2008, si bien que nous avons finalement pu restaurer l'orgue 20 ans après le premier contact.

Même si le chemin a été long jusqu'à la restauration de cet orgue, celle-ci était incontestable du point de vue de la technique et de la conservation des monuments historiques. Un orgue de Behmann datant de 1892 avec des transmissions mécaniques et des sommiers à cônes est une rareté aujourd'hui. S'il est en plus aussi proche de son état original que l'oeuvre d'Untermieming, il mérite d'être préservé, cela ne fait aucun doute. Même les tuyaux de façade en étain ont été conservés. Les tuyaux en étain de presque tous les orgues d'Autriche avaient été confisqués en 1917 pour leur métal dans le cadre de la guerre. Non seulement sa grande valeur historique justifie la restauration de cet orgue, mais aussi le son de l'instrument, qui est de nouveau hautement apprécié aujourd'hui. Behmann a construit des instruments de très grande qualité, ce qui a contribué à leur conservation. La dépréciation de l'orgue et l'entretien insuffisant avaient entraîné sa dégradation. En effet, l'instrument était devenu inutilisable. Le soufflet dans les combles avait des fuites à cause de l'influence du climat et le cuir était déchiré. Au fil des années, l'orgue était devenu extrêmement ale et maintes réparations ont plutôt consisté à lutter contre les symptômes qu'à éliminer les causes du problème.

Par conséquent, il était clair que seule une remise en état approfondie de toutes les sections de l'orgue pouvait de nouveau garantir leur sécurité de fonctionnement sur le long terme. Avec une «Pflästerlipolitik», comme nous disons en Suisse (cela consiste à coller des pansements sur les dégâts et blessures), on n'aurait rien gagné.
Il n'est bien sûr pas possible de mentionner ici tous les détails des travaux. Le compte rendu de la restauration donne tous ces renseignements. Mais pendant les travaux à Untermieming, on a incontestablement ressenti l'enthousiasme et le plaisir avec lesquels nos employés ont procédé. Ainsi, grâce à eux et bien sûr aussi à tous les responsables et les donateurs de la paroisse, un bien culturel a été préservé et on a redonné vie aux sons de 1892.

Restaurer un orgue signifie aussi préserver le son qui a accompagné de nombreuses générations d'une paroisse et le transmettre aux générations futures. L'esprit du temps, les goûts personnels ou une conception individuelle du son parfait ne figurent donc pas au premier plan ici. La responsabilité envers l'héritage culturel des époques passées, une certaine modestie et bien sûr le respect de la tradition constituent, d'après notre expérience, une base excellente pour restaurer un orgue avec succès. Ces caractéristiques sont, selon notre sentiment, intimement liées au pays du Tyrol et à son peuple.

Traduction: RS 2008



www.orgelbau.ch/opf=801440