Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2010

Restauration

Orgue construit par
Johann Wöckherl, 1642
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
26.03.2011
Expert
Wolfgang Kreuzhuber
Harmonisation
Gunter Böhme


www.orgelbau.ch/opf=801480

Wien

II/P/20

Autriche, Vienne
Franziskanerkirche

© photos Foto Rupprecht/Franziskanerkonvent, Ch. Kaiserseder, Wien

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2010

Restauration

Orgue construit par
Johann Wöckherl, 1642
Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
26.03.2011
Expert
Wolfgang Kreuzhuber
Harmonisation
Gunter Böhme

Une vraie perle d'orgue

L'orgue de Johann Wöckherl dans l'église franciscaine de Vienne, datant de 1642, est sans aucun doute l'un des plus importants orgues d'Autriche classés comme monuments historiques. Sa restauration a comblé un rêve que notre équipe avait depuis longtemps. Un rêve qui avait commencé il y a plus que 20 ans. Nous avions examiné cette oeuvre à l'époque où nous avons restauré le «Festorgel» (l'orgue de cérémonie) de l'église collégiale de Klosterneuburg, datant lui aussi de 1642. - Nous avions immédiatement été fascinés par l'orgue de Wöckherl.

Pour une oeuvre de plus de 350 ans dans une métropole européenne, le matériel conservé était d'une importance exceptionnelle. Le buffet, les sommiers du clavier et la tuyauterie à bouche étaient restés pour une large part dans leur état d'origine. Les interventions effectuées au fil du temps apparaissaient surtout sur la console, la transmission, la face arrière du buffet et l'alimentation.

Une analyse approfondie et une documentation sur l'état réel de l'orgue ont constitué une base sûre pour les mesures nécessaires de restauration et les reconstitutions essentielles. Ces dernières concernaient les domaines suivants:

l'étendue au positif avec les feintes brisées sol dièse 2 - la bémol 2, ré dièse 3 - mi bémol 3, sol dièse 3 - la bémol 3, l'étendue d'origine à la pédale (do 1 - si bémol 2), l'apparence d'origine de la façade avec les portes fermées au positif, les proportions de la console, la soufflerie à pompe avec trois soufflets cunéiformes et un dispositif pour le souffleur, les jeux Khrumphörner 8 ' au positif et Pusaunnen 8 ' à la pédale selon le modèle d'un tuyau d'anche conservé.

Le buffet avec ses claires-voies et ses sculptures était couvert d'une couche épaisse de peinture due à de multiples applications de peinture. Pour le restaurateur, il s'agissait de supprimer celle-ci soigneusement pour remettre parfaitement en valeur les magnifiques finitions de l'orgue. Il s'agissait d'un travail de précision et cela a pris énormément de temps. Aujourd'hui, l'orgue et le choeur, qui ont tous deux retrouvé leur état du XVIIème siècle, forment de nouveau une oeuvre d'art pluriforme et unique, même pour la métropole de Vienne, ville de la musique.