Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2018

Restauration

Orgue construit par
Johann Josef Kauffmann, 1930
Sommiers
sommiers à pistons
Traction
pneumatique
Tirage des jeux
pneumatique
Harmonisation
Gunter Böhme

Composition


www.orgelbau.ch/opf=801700

Zöbern

II/P/13

Autriche, Basse Autriche
Pfarrkirche St. Georg

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf/Schweiz

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2018

Restauration

Orgue construit par
Johann Josef Kauffmann, 1930
Sommiers
sommiers à pistons
Traction
pneumatique
Tirage des jeux
pneumatique
Harmonisation
Gunter Böhme

L'orgue de Johann Kauffmann dans l'église paroissiale St-Georges de Zöbern

Johann Marcell Kauffmann I (1849-1906) fonda en 1877 à Vienne une manufacture d'orgues qui allait exister pendant quatre générations. Son fils, Johann Kauffmann II (1883-1953), a dirigé l'entreprise durant la deuxième génération. C'est sous sa direction qu'a été construit l'instrument pour Zöbern. La troisième génération a été incarnée par Johann Marcellinus Kauffmann III (1910-1965). Durant l'époque où ce dernier dirigeait, la construction de nouveaux instruments pour la cathédrale Saint-Etienne (Stephansdom) de Vienne a notamment été entreprise (orgue de choeur et orgue principal). Son fils aîné Johann Heinz Kauffmann IV (1937-1995) a repris les rênes de l'entreprise, mais n'a pas réussi à transformer celle-ci pour répondre à la nouvelle demande d'orgues mécaniques à sommiers à gravures. C'est avec lui que s'est achevée la dynastie de cette famille de facteurs d'orgues autrefois couronnés de succès.

Un nouvel orgue, l'orgue actuel, a été construit en 1930, l'instrument précédent étant devenu trop détérioré. Le nouvel orgue a été inauguré le 8 juin de la même année par Monseigneur Zyprian Seidl, Salvatorien à Vienne, et a coûté la somme de 12'000 schillings. En 1954 et en 1985, l'instrument a été révisé par l'entreprise Kauffmann. Il est à noter que l'orgue a été placé sous la protection des monuments historiques dès 1985 par le professeur Karl Schütz. D'autres réparations sommaires ont été effectuées en 2007 et en 2011. En décembre 2017, l'orgue a cessé de fonctionner.

Après notre évaluation et notre soumission d'offre en mai 2018, la restauration a très vite été lancée. Celle-ci a pu être achevée dès début décembre.

Comme l'orgue n'avait jamais subi de grands travaux de transformation au cours de son histoire, seules les pièces usées ont été renouvelées pour l'essentiel (mem-branes, fils corrodés, etc.). Quelques tuyaux manquaient au rang de tierce de la mixture. Ceux-ci ont été reconstitués de manière appropriée. L'infestation de vers et la moisissure ont fait l'objet d'un traitement durable.

Un «honnête» instrument, exemple d'une tradition organistique, a ainsi pu être préservé pour les temps à venir.

Traduction: RS 2019


Composition


www.orgelbau.ch/opf=801700