Fascination pour l‘orgue

 

 

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2010

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
28.05.2010
Expert
Jürg Sigrist
Design buffet
Christoph Jedele
Harmonisation
Thierry Pécaut


www.orgelbau.ch/opf=114290

Rüti

II/P/12

Suisse, Zurich
Krematorium

© photos Orgelbau Kuhn AG, Männedorf

Manufacture d'orgues Kuhn SA, 2010

Orgue neuf

Sommiers
sommiers à coulisses
Traction
mécanique
Tirage des jeux
mécanique
Inauguration
28.05.2010
Expert
Jürg Sigrist
Design buffet
Christoph Jedele
Harmonisation
Thierry Pécaut

La boucle est bouclée

Le premier orgue du crématorium de Rüti datait de 1929, comme le bâtiment lui-même. Encore très lié au romantisme tardif sur le plan sonore, du point de vue visuel, l'orgue se fondait dans l'architecture de l'espace. En 1951, l'instrument a été démonté et vendu. Deux autres instruments ont suivi, dont le plus récent n'est jamais parvenu à se départir de sa réputation de solution provisoire, bien qu'il ait été utilisé pendant 40 ans. La rénovation de la salle de cérémonie en 2009 a fourni une occasion pour l'acquisition d'un nouvel orgue. Celui-ci devait tenir compte à tous égards de la dignité du lieu.

Le dépouillement de l'instrument d'autrefois est repris et développé ici par une élégante sobriété. Maintenues de manière aussi discrète que possible, les plates-faces, constituant un dégradé varié, apportent néanmoins une vivacité et un certain entrain au jeu des éléments, tout en délicatesse. La teinte, choisie avec soin, souligne cette caractéristique de l'instrument. Grâce à son aspect discret, cet orgue se fond à son tour dans l'espace et forme un tout avec lui. L'instrument est en parfaite harmonie avec son environnement et la boucle qui rend hommage au passé tout en se tournant symboliquement vers l'avenir est bouclée.

Avec 12 registres, le choix des morceaux est naturellement soumis à des restrictions. Mais les jeux s'accordent parfaitement avec les plans sonores et avec les besoins propres au lieu, de telle sorte que cela donne lieu à des possibilités qui ne sont réservées habituellement qu'à des orgues de plus grande taille. La trame sonore est formée par les quatre jeux à bouche de 8 pieds et par la soubasse 16 '. Le hautbois et les jeux plus élevés permettent de faire la distinction entre la registration des jeux solistes et les mélanges de jeux. Enfin, le deuxième clavier est bien sûr doté d'une boîte expressive extrêmement puissante, ce qui n'est pas rare chez les orgues de la maison Kuhn. Ainsi, même le jeu soliste le plus timide peut être accompagné avec considération.

Traduction: RS 2010